Focus

Au-delà de l’investissement durable - Combiner les rendements verts et le soutien à la recherche marine

Lundi, 06/14/2021

Les cachalots de la mer Méditerranée et leur écosystème vous paraissent sans doute être un objectif d’investissement improbable. Pourtant, un nouveau modèle financier permet de faire fructifier les placements des clients dans des actifs durables tout en protégeant l’environnement marin de certaines des mers les plus fréquentées et les plus polluées du monde.

Lundi 14/06/2021 - 13:49
Manuel Terrault Senior Investment Advisor
Carole Millet Senior Investment Advisor

Les cachalots de la mer Méditerranée et leur écosystème vous paraissent sans doute être un objectif d’investissement improbable. Pourtant, un nouveau modèle financier permet de faire fructifier les placements des clients dans des actifs durables tout en protégeant l’environnement marin de certaines des mers les plus fréquentées et les plus polluées du monde.

La mer Méditerranée, dont la superficie couvre moins de 1 % des océans de la planète, concentre 30 % du trafic maritime mondial. Outre le transport maritime, 450 millions de personnes vivent le long de son littoral de 46 000 kilomètres, qui accueille environ un tiers des touristes du monde entier. Les pressions engendrées par la densité du transport maritime et des populations dégradent le bassin méditerranéen. Au cours des 50 dernières années, la mer a perdu 41 % de ses mammifères marins et un tiers de sa population piscicole. Il reste moins de 1 000 cachalots en mer Méditerranée occidentale, et les baleines et les dauphins se retrouvent trop souvent pris au piège des filets de pêche, sont tués lors de collisions avec des bateaux ou sont dérangés par la pollution sonore des humains.

Asociación Tursiops, un groupe de biologistes marins à but non lucratif basé à Palma de Mallorca, suit les populations de dauphins et de baleines en mer Méditerranée afin de leur offrir des zones de sécurité. En collaboration avec l’Université de St Andrews depuis 2003, elle enregistre les voies empruntées par les cétacés dans toute la Méditerranée, de manière à concevoir des stratégies permettant d’établir des zones protégées et d’éviter les collisions, la première cause de mortalité précoce.

Conçu par le Groupe Syz, un certificat d’investissement lie désormais le savoir-faire en matière d’actifs durables aux opportunités créées par les plans de dépenses du Pacte vert de l’Union européenne, d’un montant de 540 milliards d’euros.

Syz possède de l’expérience dans la conception de solutions d’investissement visant à générer de la performance et à avoir un impact direct. La banque avait auparavant lancé, en partenariat avec la Banque mondiale, les premières obligations en Suisse liant les investisseurs privés aux Objectifs de développement durable. Plus récemment, Syz a introduit une solution d’investissement soutenant l’engagement de BNP Paribas en faveur d’une initiative de reforestation. Forte de ces expériences positives, Syz s’est à présent associée à Kepler Chevreux pour investir dans un panier de sociétés dans les secteurs des énergies renouvelables, de l’économie circulaire, de l’eau et des déchets, des produits écologiques et des services. Les trois quarts des investisseurs de ce certificat Syz ont choisi la classe d’actions qui distribue ensuite une partie des rendements du certificat à Asociacion Tursiops.

Cette combinaison, qui allie investissement dans l’économie verte et soutien à la recherche écologique, est immensément populaire auprès des investisseurs et desclients Ils obtiennent des rendements de portefeuille prometteurs, tout en se mettant au service d’une noble cause Ce certificat permet de réunir les avantages de la philanthropie et de l’investissement vert.

L’engagement à partager les rendements des investissements sur plusieurs années est un gage de stabilité pour les recherches des biologistes marins d’Asociación Tursiops en mer Méditerranée.

1:01