La stratégie du Groupe SYZ axée sur la croissance à long terme génère des revenus

  • Le Groupe SYZ affiche un résultat d’exploitation consolidé solide de CHF 184,1 millions ainsi qu’un résultat net de CHF 2,5 millions

  • Le ratio de solvabilité CET1 est ressorti en hausse, à 21,3 %, tandis que les coûts opérationnels ont baissé à CHF 164,4 millions

  • En 2018, le Groupe SYZ a créé une entité dédiée aux marchés privés, dévoilé le plan de succession de Banque SYZ et annoncé plusieurs nominations au sein de l’équipe dirigeante

  • Le Groupe a également mené à bien la migration de la nouvelle plateforme technologique ainsi que la rationalisation de ses activités bancaires en Suisse.

Toutes les divisions du groupe bancaire suisse SYZ ont fait état de performances solides, notamment la gestion discrétionnaire et les marchés privés qui ont contribué au résultat net total de CHF 2,5 millions. L’année 2018 a connu un certain nombre d’évolutions : le Groupe a mis en œuvre le plan de succession, lancé l’activité dédiée aux marchés privés et annoncé des nominations clés, telles que celle de William Nott au poste de CEO de SYZ Asset Management.

 

Repenser la structure de direction

SYZ, qui a décidé d’adapter son offre à la nouvelle génération d’entrepreneurs, a amorcé la transformation de sa structure de direction en 2018. Marc Syz a ainsi rejoint le Groupe en vue de créer SYZ Capital, alors que William Nott a été nommé CEO de SYZ Asset Management. M. Nott était auparavant CEO et président de M&G Securities. Il est également président de l’European Fund and Asset Management Association (EFAMA).

Eric Syz a en outre annoncé qu’il quittait son poste de CEO de Banque SYZ à compter de février 2019, afin de se consacrer à la vision stratégique du Groupe. Il continue en revanche d’assumer ses fonctions de CEO du Groupe SYZ. Yvan Gaillard, qui était CEO adjoint du Groupe SYZ depuis 2018, a remplacé Eric Syz au poste de CEO de Banque SYZ. Le Conseil d’administration a par ailleurs nommé Nicolas Syz en tant que Head of SYZ Private Banking.

 

Donner accès aux marchés privés

En 2018, le Groupe a élargi son offre d’investissements avec la création d’une division innovante dédiée aux marchés privés, SYZ Capital, dirigée par Marc Syz. Cette classe d’actifs, jusqu’à présent principalement réservée aux clients privés institutionnels ou semi-institutionnels, constitue un outil de diversification pour les investisseurs qualifiés, lequel s’avère particulièrement utile au vu de la conjoncture macroéconomique. SYZ Capital propose uniquement à ses clients d’investir dans des titres dans lesquels l’entité a elle-même investi.

« Tout au long de l’année dernière, nous avons modifié nos activités en vue d’une croissance sur le long terme, afin de répondre aux besoins de nos clients entrepreneurs en matière de stratégies actives et alternatives, » précise Eric Syz, CEO du Groupe SYZ. « Nous sommes fiers des avancées réalisées par SYZ et de son évolution en phase avec cette nouvelle génération », ajoute-t-il.

 

S’adapter à une nouvelle ère

Au cours de l’année, SYZ a décidé de regrouper ses activités de banque privée en Suisse, en vendant sa participation dans Banca Albertini au Groupe Ersel. Cette cession a impacté les actifs sous gestion et tiré les coûts vers le bas. Le Groupe a en outre développé ses activités de gestion discrétionnaire à Zurich et a commencé à intégrer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) à la sélection d’émetteurs au sein de sa gamme obligataire. Par ailleurs, la banque privée a, pour la première fois, proposé des solutions de planification financière et hypothécaire à ses clients suisses.

 

Analyse de l’exercice 2018

Les marchés financiers ont posé un certain nombre de difficultés aux clients ayant investi dans des stratégies actives à forte conviction en complément d’investissements passifs. L’érosion ponctuelle issue de la vente de Banca Albertini, les effets de marché défavorables et les performances cycliques négatives au dernier trimestre 2018 ont contribué à la diminution des actifs sous gestion de 22 % dont le montant s’élevait à CHF 28,8 milliards au 31 décembre.

Le Groupe SYZ a publié un résultat d’exploitation consolidé de CHF 184,1 millions. Il a également gagné en efficacité, avec la baisse de ses coûts d’exploitation de CHF 28,7 millions qui se sont établis à CHF 164,4 millions. Au cours de l’année, SYZ a mené à bien la migration de sa plateforme technologique vers un nouveau fournisseur afin d’améliorer ses services de gestion et de reporting. Ces frais exceptionnels se reflètent dans le résultat net du Groupe de CHF 2,5 millions.

Les fonds propres consolidés du Groupe restent satisfaisants à CHF 288,8 millions, renforçant ainsi l’indépendance et la vigueur financière du Groupe. Cette solide assise financière s’est traduite par une amélioration du ratio de solvabilité CET1 (Tier 1), qui s’établissait à 21,3 % à fin 2018 (2017 : 18,4 %), soit bien au-delà du minimum réglementaire suisse.